Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De New York à Valence pour jogger un peu

Publié le par Jean-Georges

Cette fin d’année 2014 aura été une période d’expérience… avec un entrainement marathon bien entamé et d’ailleurs merci à la troupe qui a bien voulu faire … du plat avec moi ! Et au final, deux marathons inoubliables, sous un autre angle que celui du chrono ou de l’usure prématurée des baskets sur le bitume.

Ça a commencé par le 2 novembre 2014, à New York, un hasard de calendrier m’ayant amenée à être outre atlantique à cette période, quel évènement !

Samedi 1 novembre, la veille du marathon, petit jogging d’échauffement entre amis, les 5 km des Nations Unies, avec une arrivée sur la ligne bleue finale du marathon dans Central Parc. On était juste un peu plus de 10 000 ! Organisation du tonnerre, énormément de français, assez troublant. Une belle balade dans Manhattan, on court tranquille, tout le monde rigole et prend des photos. Seul hic, il pleut et fait pas très chaud… mais bon la ligne bleue d’arrivée est en ligne de mire et c’est tout de même magique de passer cette ligne. Evidemment, on profite de quelques photos pour immortaliser le moment.

De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu

Dimanche 2 novembre, le jour J, réveil matinal pour se rendre sur le Queens bridge pour apercevoir la tête de course. Gloups on a gagné une heure dans la nuit… un changement d’heure à prévoir pour les marathoniens ! le départ de Brooklyn se fait dans le froid, pas plus de 3 degrés et un vent pas tout à fait innocent. Mission accomplie, on aperçoit la tête de course, alors qu’on est au-dessus du pont du Queens, dans le téléphérique… bien calculé.

Direction immédiate vers Central Parc pour suivre l’évolution de la tête de course. Les compétiteurs en fauteuil déboulent en premier, puis les femmes et enfin les hommes, ça va bien vite. L’ambiance est chaleureuse malgré le temps. Pas de doute ce marathon n’a pas volé son statut d’institution. Le plus fort c’est la tradition pour les finishers de passer au moins 2 jours avec la médaille au cou!

Mais l’objectif prioritaire c’était le Sud, l’Espagne et le marathon de Valence. Parfaitement positionné dans le calendrier, mi novembre, des conditions climatiques idéales, avec 20 degrés au départ, associé à un weekend de découverte de cette ville du sud de Barcelone, souvent méconnue.

Belle ville, des quartiers très diversifiés, un site d’accueil du marathon assez incroyable et des tapas à gogo. Vous y rajouter une dose de ciel bleu, soleil et bonne humeur à l’espagnol et vous avez le contexte d’une course géniale. 

De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu
De New York à Valence pour jogger un peu

Mais la vie est ainsi faite, et c’est vrai que parfois, tout petit sportif qu’on soit, il faut écouter son corps et le mien a hurlé si fort, que je n’ai pas pu éviter le message. J’ai décidé de prendre le dossard, l’épingler, prendre une photo et de me contenter de jouer à la supportrice. Il y a du monde tout le long du parcours c’est impressionnant. L’ambiance est à la fiesta et les espagnols savent faire !

Très beau parcours, cadre d’arrivée original, puisqu’on arrive au milieu de l’eau pour les 195 derniers mètres du marathon et comme le RACW ne passe jamais inaperçu… j’ai eu le luxe de me faire remarquer juste avant la ligne d’arrivée !! Clic

Alors en conclusion un mois de novembre haut en couleur de course à pied…. Vivement la reprise et surtout n’hésitez pas, que ce soit pour l’incontournable New York ou pour l’estival Valence…  42,195m c’est que du plaisir.

 

Céline

Commenter cet article