Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FISHERMAN'S FRIEND StrongmanRun

Publié le par Jean-Georges

 

Quelques chiffres:


- 10.940 coureurs inscrits
- 8.890 coureurs présents sur la ligne de départ
- 8.547 ont franchis la ligne d’arrivée
- 7.316 coureurs ont franchis la ligne d’arrivée dans les délais

 

 

 

BLOG-2011-7716.jpg

 

 

9h00 : Nous arrivons au Nürburgring. Le ciel est gris et le baromètre ne dépasse pas les 8 degrés. Nous découvrons une organisation très bien ficelée au niveau des parkings comme du retrait des dossards. Nous prenons tout doucement conscience de la grandeur de l’évènement et du défi qui nous attend…

 

10h15 : Après les retrouvailles et un bon café, nous nous dirigeons vers la voiture pour mettre nos tenues de combat. Nous croisons des coureurs déguisés, l’ambiance monte et la pression aussi...

 

11h15 : Nous nous dirigeons vers le circuit et entendons le speaker au loin. Une foule compacte s’amasse déjà derrière la ligne de départ et nous craignons de nous retrouver très loin derrière les meilleurs. Heureusement, nous arrivons à enjamber une barrière de sécurité pour nous placer dans le premier tiers. Un mélange d’excitation et d’inquiétude est tout à coup perceptible sur le visage de chacun. Nous ne savons pas trop à quoi nous attendre et l’objectif commun que nous nous sommes fixés est de terminer.

 

12h00 : Le départ est donné et nous voilà partis pour deux boucles de 9.5km. Nous partons prudemment et franchissons les obstacles les uns après les autres. Le premier tour se passe bien pour tout le monde. Nous prenons beaucoup de plaisir car la fatigue n’est pas encore perceptible. C’est à partir du deuxième tour que les choses se compliquent. Les crampes commencent à se faire sentir pour certains et le franchissement des obstacles est de plus en plus laborieux. Des bouchons qui se sont formés à l’obstacle 7 nous contraignent à tricher un peu. Nous dépassons un grand nombre de coureurs par la gauche et tentons de nous faufiler à l’avant pour éviter de perdre trop de temps. Ce bouchon aura été la seule zone d’ombre au tableau de l’organisation. Les derniers kilomètres sont difficiles pour tout le monde et chacun doit puiser dans ses réserves. Heureusement, se profile la dernière ligne droite et nous apercevons la ligne d’arrivée tout au fond.

 

14h… : Des sourires, des accolades, des poings levés, des grimaces, des larmes mais surtout la satisfaction et la fierté partagée d’avoir terminé.

 

Yes we finished !!!

 

Grégory DEBS

 

 

Commenter cet article