Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

StrongmanRun La Bresse

Publié le par Jean-Georges

 

showbin

 

Quelques 4000 enragés sur la ligne de départ sous des milliers de watt de son « dance » dans une ambiance digne des boîtes de nuit les plus prisées ! De quoi motiver et chauffer  « le derrière » en sachant qu’une énorme masse de fous furieux prêts à s’élancer se trouvait dans notre dos.

 

Sous un ciel bleu très ensoleillé, un magnifique hélicoptère sorti tout droit des séries américaines, survolait ce rassemblement de prêt de 10000 personnes, en filmant et en photographiant les actions les plus folles ! Comme les déguisements les plus osés…

 

zizi.JPG

  D’ailleurs j’ai croisé une banane qui s’est marché dessus, elle a glissé et est tombé. Et un énorme zizi  qui se promenait également sur le parcours, il entrait tout juste dans les tuyaux qui formaient un obstacle. Je vous laisse imaginer l’image !

Bref, trêve de plaisanteries. Le parcours était très dur ! Divisé en deux boucles, il était composé d’une partie ‘’course ou plutôt trail’’  dont le but était d’étirer le peloton et où on se sentait vraiment seul, à vrai dire il n’y avait pas un chat. Et une partie ‘’obstacles’’, les uns plus durs que les autres pour amuser les spectateurs très nombreux. Je vous laisse découvrir ces derniers dans l’album photo. Un petit mot sur les obstacles que je redoutais le plus, d’abord ce passage de 20m dans une eau glaciale montant jusqu’au nombril et puis ces filaments suspendus qui au moment du passage, te faisait encaisser 16 volt ! Mais bon, ça faisait dresser les poils et animait un public super excité de voir des gens se prendre des décharges électriques.

sportograf-13150323.jpgLes obstacles que j’appréciais vraiment, c’était cet énorme filet  incliné à 75% sur une distance de 25m ! Où encore les fameux tuyaux d’environ 60cm de diamètre avec une inclinaison suffisante pour en faire un toboggan de 5m atterrissant dans la boue, bien évidemment.

Enfin, l’arrivée se faisait sous un chapiteau noir de monde, accueillant les finishers sur un tapis rouge éclatant. Mais cela, après avoir franchi un dernier obstacle de 2m de haut, formé par des bottes de pailles enroulées d’un film plastique pour compliquer le franchissement. A priori, l’obstacle le plus simple, mais  pour moi c’était l’un des plus dur à franchir (5 petites minutes environ) en raison de forte crampes aux mollets ! Aucune importance, we are strongman finsher !

Florian BAYER

 PICT1585.JPG

Georges THALMANN   1h43m48s  -  Florian BAYER   1h39m16s   

 

 

Commenter cet article

Morgane 23/10/2011 21:08



Il n'en ai pas question!!!!!!



jg 23/10/2011 20:07



Morgane, si ça t'a vraiment plu je t'inscris pour l'année prochaine



Florian 23/10/2011 13:01



Merci! Mais c'est encore un plus grand plaisir d'y participer  



Morgane 23/10/2011 11:13



Très belle course! Un vrai plaisir pour moi d'avoir pu la regarder.


Encore Bravo à Georges et Florian