Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La Strasbourgeoise et la Fédinoise

Publié le par Jean-Georges

 

Deux courses, deux ambiances, pour un seul plaisir : courir !

Pour "La strasbourgeoise" (3e édition), il y avait du monde au départ et une super ambiance, très festive. Entre les T-shirt roses, les pompons, les ballons, il a fallu slalomer beaucoup au début, pas facile d'entrer dans un rythme de course.

Sans titre-copie-19

Dans la deuxième partie du parcours, je me suis trouvée mieux dans mes baskets. Au final, un chrono qui n'est pas exceptionnel, mais un beau souvenir de "Strasbourg by night" et la satisfaction d'avoir pu associer sport et solidarité.

Hélène

Dimanche : les "Boucles fédinoises", sous un ciel gris et légèrement pluvieux. C'est parti très vite ! J'ai essayé de me caler dans un rythme un peu soutenu, mais après la 1ère boucle de 5 kms, coup de mou, j'avais l'impression que les baskets collaient à l'enrobé ! 2 kms avant l'arrivée, j'ai relancé ma course pour ne pas trop plomber le chrono ! A l'arrivée, je n'ai pas atteint l'objectif personnel que je m'étais fixé, mais l'essentiel n'est pas là... Deux courses en un week-end, c'est déjà extra pour moi !

 

Mes chronos:  La Strasbourgeoise : 29'42''   /   La Fédinoise : 58'57''

 

Hélène Steyer



 

Voir les commentaires

StrongmanRun La Bresse 2012

Publié le par Jean-Georges

 

Le 14 octobre 2012 a eu lieu ma course préférée à LA BRESSE (Haute Vosges). J'étais accompagné de David BUCHERT (membre du RACW comme moi) et de sept autres amis. Il est bien plus agréable de faire cette course déguisé. Nous avons choisi le costume des power rangers (voir ci-dessous).

 

550855_10152202773980093_40459101_n.jpg

 

Cette course est présente dans beaucoup de pays comme l’Allemagne, la Suisse, la Belgique, la France... En ce qui me concerne j'ai couru deux fois à La Bresse et une fois en Suisse à Thoune. 

Le départ de la course est un grand moment. La musique et l'ambiance font monter l'adrénaline des coureurs. Puis c'est parti pour 15km avec beaucoup de dénivelé et des obstacles sur l'ensemble du parcours. La course ressemble à un parcours du combattant (ramper dans la boue, passer dans de l'eau froide, escalader des murs, des bottes de paille et bien d'autres obstacles). Les idées ne manquent pas. Cette année 5200 coureurs étaient au départ pour seulement 4000 arrivants. Cette course permet un dépassement de soi-même.  

  Sans-titre-copie-20.JPG

Pour plus d'information :

http://strongmanrun.fr  

 

 

 

Cyrille Fuchs   : 2h25'21''

David Buchert : 2h32'37''

 

 

 

 

Cyrille Fuchs

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

26ème Trifelslauf Annweiller

Publié le par Jean-Georges

trifelslauf--1--copie-2.JPG

 

8 000 m      
SIMON HARIA 0h32'29'' 1 MJU18
JEAN-GEORGES BAYER 0h34'00'' 4 M40
FLORIAN BAYER 0h35'01'' 2 MHK
CYRILLE FUCHS 0h37'13'' 5 M30
ETIENNE IFFRIG 0h39'31'' 3 M60
THIERRY VALEE 0h40'45'' 5 M50

 

013.jpg

 

 

 

17 000 m

     
HENRI WEISSE 1h17'26'' 6 M50
MARIANNE EHRISMANN 1h20'53'' 7 W40

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La saison 2013 est bien entamée et nous a forcément ramenée de nouveaux licenciés.

Chez les jeunes du mercredi, une cinquantaine de licences ont été enregistrés, il m’est donc impossible de tous les nommés.

J’en profite en biais de cet article, de vous présenter les six athlètes qui ont rejoint le groupe des adultes et leur souhaite une bonne saison au sein de notre équipe.

 

Nlicencie.JPG

De gauche à droite : Hélène Steyer, Bernard Schopp, Thierry Valée, Loic Valée, David Buchert et Cyrille Fuchs.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Semi + Marathon de Karlsruhe

Publié le par Jean-Georges

 

 

Sans-titre2-copie-1.JPG

 

Bravo à nos deux copains qui nous reviennent de Karlsruhe avec des temps respectueux de:

1h24'31'' sur le semi-marathon pour Thierry Brug 

et 3h11'45'' sur le Baden Marathon pour Markus Gruber. 

 

 

Mes  Félicitations ...............

 

 

 

   

Voir les commentaires

TRAIL DU HAUT-KOENIGSBOURG

Publié le par Jean-Georges

 

Dimanche 16 septembre avait lieu le 2ème TRAIL du Haut-Koenigsbourg à KINTZHEIM

 

2012-09-16-08.29.40.jpg

 

Après le franc succès rencontré lors de sa première édition le Trail du Haut-Koenigsbourg s’impose comme le rendez-vous incontournable du Trail en Centre Alsace.

L’équipe organisatrice du « THK », se lançait une nouvelle fois dans l’aventure pour nous proposer une épreuve inédite, sur son terrain de jeu favori : le massif du Haut-Koenigsbourg.

 

images1Trois courses nous étaient proposées :

Un parcours de 12 km permettant de découvrir l’esprit du Trail

(301 participants).

Le mythique 23,5 km avec 850m D+ qui a séduit 577 participants lors de cette 2ème édition.

Et le premier 52 km avec 2020m D+ (119 participants).

Ce dernier était qualificatif pour  l’Ultra Trail du Mont Blanc 2013.

(1 point)

 

Les tracés des trois courses emmenaient les traileurs dans les massifs du Hahnenberg, des châteaux de Kintzheim et du Haut-Koenigsbourg ainsi que dans le massif du Taennchel pour le Grand Trail HK.

 

Nous quatre avions choisis le 23 km. Pour Grégory c’était une vraie victoire, par rapport à l’année dernière il a amélioré son chrono de 22mn, il faut quand même le dire que son terrain de jeu est le massif du Haut-Koenigsbourg, donc  légèrement privilégié par rapport à nous autres J

Il a attrapé le virus du trail lors de notre sortie au Verdon Canyon Challenge 2011 et depuis, entraineur privé et plan personnalisé, licencié à ASRA RIBEAUVILLE et enchaîne les distances et les courses, les plus folles de la région.  Bravo à toi Greg.

Les trois autres, ben oui c’est des vétérans, qui se sont très bien défendu eux aussi.

Georges en pleine préparation Marathon a fait un petit détour en montagne avant d’avaler le bitume de Berlin. Guy, qui ne pouvait pas trop forcer suite à sa blessure, c’est fait plaisir sur ce magnifique parcours. Et moi, j'avais envie d’une longue sortie et manquait un peu d’imagination pour concocter un nouveau circuit dans notre région, j’ai donc profité de cette course avec un tracé à mon goût pour me défouler.Sans-titre-copie-18.JPG

 

Nos chronos sur le 23km :

Grégory Debs                   2h00’49’’             39° SEM

Jean-Georges Bayer      2h07’24’’             24° V1M

Tharcise Marmillod       2h13’28’’             62° SEM

Georges Thalmann        2h17’03’’             55° V1M

Guy Debs                           2h35’24’’             37° V2M

Dominique Schaeffer   2h35’24’’             37° V2M

 

 

Voir les commentaires

Périples aux JO et aux championnat d'Europe de décathlon

Publié le par Jean-Georges

        Depuis quelques années, je tente dans la mesure du possible d'associer deux passions qui sont le sport et les voyages. Or pour cette année, les Jeux Olympiques de LONDRES étaient bien entendu une occasion rêvée. J'avais par le passé, déjà effectué un séjour à LONDRES, mais cette fois-ci, je souhaitais vraiment ressentir l'atmosphère magique des jeux. J'étais à ATHENES aux JO de 2004 (en famille) et je désirai revivre à nouveau des instants inoubliables. Et bien entendu, j'ai choisi le semaine de l'athlétisme en souhaitant voir les décathloniens de surcroit, mais également d'autres sports. J'ai donc pu voir également Mahédine MEKHISSI avec sa belle médaille d'argent au 3000 m steeple et le décathlon bien entendu en ce qui concerne l'athlétisme. Car pendant la durée de mon petit séjour ( 4 jours), il y avait surtout des séries, hormis les finales des 100 et 200 m, mais elles étaient hors de prix. Et qui plus est, je n'apprécie pas que les feux des projecteurs soient focalisés sur le 100 m, alors que les décathloniens et d'autres épreuves sont des faire-valoir.
        Pour la suite, mon fils cadet JONATHAN, étant adepte du bi-cross, m'a permis de voir une discipline spectaculaire. J'ai également assisté au triathlon (ancienne discipline de mon ainé LUDOVIC qui n'était pas présent) avec un trio de très bons français. Je n'avais des billets que pour ces sports, mais j'ai tenté d'en avoir un pour le quart de finale FRANCE-ESPAGNE en hand-ball. J'ai donc fait la queue et malheureusement les dernières places se sont vendues une dizaine de personnes avant moi. Je me suis donc rendu au Club France, afin de voir le match sur écran géant et là, également, l'ambiance était  extraordinaire. Et j'y ai croisé beaucoup de sportifs (ainsi que des anciens) de haut-niveau et des consultants. J'ai également tenté de voir Mathieu ARNOLD (ancien décathlonien de l'ANA FC HAGUENAU) qui est préparateur physique de l'équipe d'ALGERIE de beach-volley ; mais il était reparti. De nombreux écrans géants étaient dispersés dans la ville, avec des animations autour, telles que des concerts et démonstrations ... 

Sans-titre-copie-16.JPG
        Puis, je suis rentré le 11 août (malheureusement avant l'exploit de RENAUD LAVILLENIE à la perche) et le 12 je prenais la route pour la POLOGNE afin de participer au décathlon du championnat d'Europe vétérans (mais ce n'est pas le même niveau, hormis aux "bars parallèles" !!!). Il s'est très bien déroulé et je pense, à mon humble avis, y avoir fait de bonnes performances. Sauf que j'ai peut-être commencé mon concours de saut en hauteur trop tôt et la fatigue m'a empêché d'aller plus haut (bien que ce ne soit plus des grandes hauteurs !!!). J'ai aussi quelque peu perdu mes marques à la perche, car j'avais les 3 m dans les "jambes et dans les bras" (ce que j'avais réussi à l'entraînement). Je me suis finalement classé 8ème (sur 47) et premier français, mais ce n'est pas un exploit, car nous n'étions que deux !!! Mais  l'essentiel n'est pas là, seul le plaisir compte dans cette discipline que j'affectionne particulièrement. Et j'en ai profité, bien entendu, pour faire du tourisme.
          

Au regard de ce texte, je tenais à faire partager les sensations que j'ai vécu, avec ces deux voyages sportifs mémorables de mes vacances estivales. Par ailleurs, je suis le seul à pratiquer cette épreuve et je m'entraîne rarement avec vous, mais je vous informe que je suis de près les performances des uns et des autres et je vous en félicite en vous disant que je suis de tout cœur avec vous. Je vous souhaite à tous une très bonne saison. 
 
Sportivement.
 
CARDONA Jean-Michel. 
 
 

Voir les commentaires

Quelques résultats individuels

Publié le par Jean-Georges

 

Ce weeked avait lieu les 20ème courses de Bischwiller dont trois athlètes du RACW ont pris le départ du 10km, il s'agit de:

Nadine BATTÔT / 42'11'' / 3ème SEF

Cyrille FUCHS / 43'40'' / 54ème SEM

Laurent BROSSARD / 53'35'' / 34ème V2M

 

Bravo à vous

 

Moi-même j'ai fait le déplacement en Forêt-Noir, d'abord pour une petite ballade, puis pour participer à la 1er édition de la Hahnenfalzhütte Berglauf (4km / 240mD+) course faisant partie du Calwer Berglauf-Cups. 

Résultats: 5ème M45 en 21'35 et comme récompense, déjeuné à deux sur une belle terrasse dans le centre ville de Bad Herrenalb.

 

 

Voir les commentaires

CHINER OU COURIR, il faut choisir !

Publié le par Jean-Georges

 Les chineurs se sont mis à la recherche d'objets insolites, dimanche lors du vide grenier de Seebach.

des-puces-dans-la-bonne-humeur.jpg

 

Des centaines de bradeurs et chineurs ont joués des coudes ce week-end, pendant douze heures non-stop dans les rues de Seebach, à la recherche de bonnes affaires.

Le vide grenier de Seebach et ses 150 exposants étalés sur une longueur de 1 km a ouvert ses portes dimanche matin à 6h00. Son principe ? "Se débarrasser de toute chose dont on n'a plus usage à un prix symbolique.

   

P1450875.JPG

Détestant ce genre de manifestation, j’avais prévu de fuir cette foule munie de mes baskets et mon Camel-back, en organisant une longue sortie ce même dimanche matin.

J’ai donc lancé un appel auprès de mes copains d’entraînements, mais seul Bruno a répondu présent et  m’a rejoint pour ce long périple.

 

Ce même matin, Florian avait rendez-vous à l’aérodrome de Schweighofen pour s’envoyer en l’air avec sa copine Morgane (saut en parachute en tandem).

   

   

PICT0002.JPG

PICT0004.JPG

Après avoir regardé leur saut, Bruno et moi sommes partis de Schweighofen et avons pris la direction de Oberroterbach à travers les vignes pour ensuite rejoindre Dörrenbach et grimper jusqu’au Stäfelsbergturm (500m d’altitude). Une petite pause  était de rigueur puis direction les Ruines du Gutenberg avant de redescendre vers Wissembourg en passant par Weiler. Bruno m’a accompagné jusqu’à la hauteur de la rue de l’industrie puis il retroussa chemin.

  

A ce moment-là, mon GPS indiquait 33 km et il me restait plus que quelques kilomètres à parcourir pour rentrer chez moi et retrouver la foule de chineur que j’avais fuit le matin.

 

Ce long périple c’est achevé après avoir enchaîné pendant 3h25mn des montées et des descentes (550m D+) sur une distance total de 39 km.

 

 

  Sans-titre-copie-15.JPG

 

 

 

 

Voir les commentaires