Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec#trail tag

Circuit des Grands Crus Rouffach

Publié le par Jean-Georges

 P1590895.JPG

25km/900m D+, 106ème au scratch en 2h03'44.

 

Plutôt content de ma course même si je suis loin au classement et à une demi-heure du premier... Avec un temps magnifique, j'y ai pris beaucoup de plaisir!

 

 20140316-grandscrus-038.jpg

 

 

 

Je n'étais pas tout seul, j'y ai croisé Christine Poyet.

2ème féminine en 1h56'53'', chapeau!

 

 

 

 

Thomas

 

 

Voir les commentaires

X-Trail de Courchevel

Publié le par Jean-Georges

 

Le x-trail de Courchevel n’est plus qu’un souvenir, mais il restera à jamais gravé dans nos mémoires.

 

X-trail RACW 245-copie-2

 

Cette nouvelle aventure du RACW démarrait un vendredi matin à 7h00. Après avoir attendu les retardataires, on c'est mis en route pour le Praz, petit village typique installé sur un plateau au pied de la forêt de Courchevel. Cet emplacement unique au pied de la Dent du Villard nous offrait une vue imprenable. Ses tremplins olympiques de 90m et 120m (JO d'Albertville en 1992) sont encore utilisés en été comme en hiver. Dans ce même village, les différents départs du X-Trail auront lieu, c’est pour cette raison qu’on avait choisie de s’y héberger.  

 X-trail RACW 139

 

Le premier jour, une petite excursion était au programme pour explorer la région et se familiariser avec ce merveilleux décor de haute montagne. On est donc partis pour une petite marche de deux heures qui  nous menaient au lac de la rosière ou d’ailleurs était prévu le dernier ravitaillement du trail du lendemain. Après cette ballade assez exigeante, on a décidé de prendre de l’altitude en passant par les différentes stations de Courchevel (1550, 1650 et 1850) avec toujours en arrière plan les fameuses crêtes du Mont Charvet qu’il fallait escalader le lendemain

 

 

 

 

Samedi après-midi, on a récupéré nos dossards sous le chapiteau dressé pour l’occasion, au pied des tremplins olympiques. Dawa Dachhiri Sherpa (un des meilleurs traileurs du monde, pour les novices) était présent pour d’éventuelles dédicaces et poser pour des photos souvenirs. Les athlètes du Racw  y sont tous passés individuellement puis en groupe et je peux vous dire qu’on n’est pas passé inaperçus avec notre nouvelle tenue.

P1550619.JPG

Dawa était hébergé dans le même hôtel que nous, on le croisait régulièrement et très vite on a sympathisé avec ce personnage humble et modeste.

Le soir on s’était tous donné rendez-vous pour savourer un menu traileur soigneusement préparé par le cuistot de l’hôtel, mais très tôt, on est repartis dans nos chambres pour vérifier une dernière fois notre paquetage pour le lendemain.

Au milieu de la nuit, le réveil m’annonce le grand jour. Eh oui c’est bien aujourd’hui qu’il faudra être fort et courageux. Après un petit déjeuner copieux,  j’enfile la tenue, le dossard, la torche frontale, le Camelbak et prend la direction zone de départ. Là ! Ça devient sérieux, chaque pas me rapprochant du départ me donne une poussée d’adrénaline. Je regarde autour de moi, j’aperçois nos accompagnateurs et fan club, tous sortis du lit pour le départ du 54km, merci à eux. Mes copains étaient tous impatients comme moi de prendre enfin ce départ tant attendu.

P1550738.JPGGeorges Thalmann, Thierry Brug, Bernard Schopp, Grégory Debs, Thomas Stein, Stephan Lörcher, Markus Gruber,Florian Bayer, Jean-Georges Bayer.

 

Le speaker met la gomme, les torches le long de la piste de ski qu’il faudra emprunter, commence à s’enflammer, on se souhaite simultanément bonne chance et PAN! Le coup de pistolet nous catapulte à 4h du matin avec les torches frontales, vers la première grimpette longue de 10km et 1226m de dénivelé positif!  

Au lever du soleil, nous profitons du 1er ravitaillement à 2526m d’altitude  avec une vue imprenable sur le Mont Blanc, premier sommet de la journée. Après une petite descente technique, nous rejoignons le 2ème ravitaillement au sommet de la Saulire (2690m) avant de basculer sur le Col du Fruit (2516m). Face au glacier de Gébroulaz nous descendons dans la vallée du Tueda pour rejoindre le refuge du Saut et le Col de Chanrouge (2531m). Nous découvrons enfin la vallée des avals et notre prochaine ascension sur le col du Rateau!

Ouf ! Nous voilà arrivée au sommet ! Dur, dur il n'y avait pas de chemin, mais que des éboulis à affronter ! La descente se fait sur un névé jusqu'au pied du col puis nous partons en direction du lac du Rateau. Le 3ème  ravito n'est pas loin. Tout est là, saucisson, jambon, céréales, boissons, gâteau... un vrai self service !!!  

9- Col amontBon il va falloir continuer, la course n'est pas finie, quoi que ! Pour certain, ce 3ème ravito était fatal, c’est exactement à cet endroit là que Grégory a dû abandonner suite à des problèmes de santé et que Markus, Stéphane et Georges ont dû rebrousser chemin et rejoindre l’arrivée pour retard sur la barrière horaire. Les seuls qui restaient sur le circuit étaient Thomas, Jean-Georges, Bernard, Thierry et Florian qui lui aussi avait un moment de faiblesse, mais décida quand même de poursuivre cette aventure. Il en a morflé, mais une fois franchi la ligne d’arrivée il en était fier et sera récompensé par une 2ème place chez les espoirs.

En route pour le Col des Saulces et la crête de Mont Charvet, le sommet du trail, avec un col de plus de 2760m d'altitude à gravir dans un paysage grandiose. Au Col de la Dent, les coureurs du 33km redescendent vers l'arrivée au Praz alors que ceux du 54km continuent pour rejoindre le  dernier sommet, la dent du Villard (2284m). Nous voilà arrivée au pied de la Croix. Après un dernier coup d'oeil sur le panorama à 360° sur les plus beaux sommets, nous attaquons la longue descente pour rejoindre l'arrivée.

  X-trail-RACW-534.JPG

 

7h45, départ du 33km:

Dominique Schaeffer avait choisi cette distance pour son baptême de Trail de Haute montagne. Bravo Dominique, belle performance.

Rajoute un commentaire et raconte nous ta course sur les hauteurs de Courchevel

 

 

 

P1550812.JPG

 

9h00, départ du Trail de la Dent 20km:

Les deux athlètes s’alignant sur cette distance étaient Etienne et Nicolas.

Pour Nicolas, c’était aussi une première, je suis sûr qu’il en gardera de bon souvenir et que la prochaine fois, il osera s’aligner sur la distance au-dessus.

Etienne s’adjuge la 2ème place dans sa catégorie. Il connait bien la haute montagne, étant plus jeune, il a gravi plusieurs sommets.

Pareil pour vous deux, je ne pourrais pas commenter votre aventure aussi bien que vous, alors n’hésitez pas, envoyé votre impression sous forme de commentaire.

 

9h30, départ du Trail Express 9km:P1550808-copie-1.JPG

Jean-Louis et Adrien, les derniers de la troupe, ont choisi le Trail Express pour en finir le plus rapidement possible.

Le vieux routard de Jean-Louis, n’avait aucun souci à franchir la ligne d’arrivée et pourquoi ne pas faire un podium tant qu’il y est  (2ème V3).

Celui qui nous a le plus surpris, c’est Adrien. Il nous accompagne à Courchevel pour faire le 9km pour la seule et unique raison que le départ du trail coïncide avec son 18ème anniversaire. Il arrive 13ème au scratch, se classe 1er junior et la cerise sur le gâteau, Dawa Dachhiri Sherpa était présent lors de son pot d’anniversaire. Il était aux anges.

Peut-être un futur licencié du RAC !

 

  

  

Et voilà que s’achève notre périple sur les hauts sommets du parc national de la Vanoise. Séjour qui restera à jamais marqué dans les esprits de chacun de nous !

 

Excitation, souffrance, joie et FIERTE ! Ce trail aura été très éprouvant. Pierrier, éboulis, rocher, neige, nous avions à faire à la haute montagne, terrain de jeu auquel nous ne sommes pas habitués, ici en Alsace.

Mais c’est avec beaucoup de volonté et d’acharnement que nous avons défié dame nature ! Nous avons cherché la peur pour la dominer! La fatigue nous l’avons triomphée! Et la difficulté, nous l’avons vaincue! Oui, nous avons flirté avec les limites de notre organisme, mais chacun de nous aura trouvé au fond de lui-même, un moyen pour se dépasser !

X-trail-RACW-611.JPG

Pour visionner les 642 photos de notre aventure, clic ICI 

 

Nos résultats:      
       
54km / 4400m D+      
STEIN THOMAS 10h41'34'' 36 SEM
BAYER JEAN-GEORGES 10h51'57'' 5 V2M
SCHOPP BERNARD 11h28'50'' 4 V3M
BRUG THIERRY 11h28'52'' 27 V1M
BAYER FLORIAN 12h52'13'' 2 ESM
       
45km (raccourci barrière horaire)    
LÖRCHER STEPHAN 10h36'37''    
THALMANN GEORGES 10h36'38''    
GRUBER MARKUS 10h36'40''    
DEBS GREGORY abbandon au 33ème km
       
33km / 2200m D+      
SHAEFFER DOMINIQUE 6h47'58'' 18 V2M
       
20km / 1050m D+      
BENDER NICOLAS 3h13'41'' 37 SEM
IFFRIG ETIENNE 3h57'51'' 2 V3M
       
9km / 250m D+      
BAYER ADRIEN 1h02'09'' 1 JUM
WALTHER JEAN-LOUIS 1h28'02'' 2 V3M

 

 

 

Voir les commentaires

Enfin!

Publié le par Jean-Georges

affiche.JPG

 

Nous allons flirter avec les limites de notre corps, mais chacun trouvera au fond de lui un moyen pour se dépasser.

Nous irons chercher la peur le long des crêtes du mont Charvet pour une seule et unique raison : la dominer!

De quelle fatigue parlez vous? La fatigue nous allons la triompher! Il parait que 4400m de dénivelé nous attendent là haut... Mais si nous cherchons la difficulté, c'est pour la vaincre!

 

 

 

Malgré tout, la préparation a été longue. Espérons qu'elle portera ces fruits et que nos athlètes seront à la hauteur ce dimanche 04 août pour affronter les sommets du parc national de la Vanoise.

 

P1530531.JPG

 

  A vos trails, prêts, partez !!!

 

 

Voir les commentaires

Des nouvelles de Victor

Publié le par Jean-Georges

Après un bon mois et demi très chargé, je peux enfin me prendre le temps de vous raconter mes dernières aventures…datées de fin mai, début juin.

Normalement, j’aurais dû participer au maratrail d’Annecy en compagnie de mon oncle, le dimanche 26 mai. 42 km, 2800 D+, limitée à 1000 participants. Arrivée sur place le jeudi soir, pour profiter un peu de ma famille avant la course. Les conditions climatiques s’annonçaient délicates pour la course, au vu des prévisions météo pour dimanche (0°C au sommet, et de la neige).

Samedi après-midi, la nouvelle est tombée vers 15h : course annulée par décision préfectorale…Sur le moment, j’ai vraiment accusé le coup ; 3 mois de préparation pour rien, ça fait mal au moral ! Puis, nous avons tout de même décidé de nous rendre à la remise des dossards, pour soutenir les organisateurs, qui eux, ont cette course en tête depuis un an !

Pour nous consoler, le menu prévu le samedi soir (pâtes + fruits) a « légèrement » évolué en fondue savoyarde !!  

  

Sans-titre-copie-6.JPG

 

Dimanche matin, nous sommes tout de même partis avec mon oncle et un copain à lui, pour effectuer les premiers 20 km, avec le passage au col de la Forclaz, le chalet de l’Aulp, les dents du Lanfon et Planfait.

L’annulation de la course était plus claire: Un petit sentier, avec 10 cm de boue jusqu’au col. Je n’imagine même pas l’état après le passage de tous les coureurs !

 

 

 

Un peu plus haut, nous avons dépassé la limite pluie-neige, et nous avons couru dans 10 cm de neige fraiche. Hallucinant pour fin mai !

 Sans titre2

        Sans titre3 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une très belle sortie, je reviendrais certainement l’année prochaine en espérant que la course ne soit pas annulée.

 



 

Du coup, mon envie de compétition était trop forte, et j’ai décidé de m’inscrire au trail de Marsannay, en Bourgogne, le dimanche suivant. Un petit trail, 29 km, 700m D+, également manche de coupe de France de trail universitaire.

Sans-titre4.JPG

Le terrain bien gras tout au long du parcours n’a pas favorisé un super chrono, mais les sensations étaient là.Résultats : 19ème en 2’28’’03 et 8ème universitaire

 

Actuellement Je suis en stage sur Bordeaux jusqu’au mois de septembre, donc il n’y a pas de trail au programme pour l’instant, surtout avec les 36°C à l’ombre d’aujourd’hui…

 

Donc c’est cours de surf, en pensant fort à vous tous !

 

Sans-titre-copie-7.JPG

A bientôt

Victor

 

Voir les commentaires

Trail de la Vallée des Lacs (Gérardmer)

Publié le par Jean-Georges

Pendant que certains arpentaient les sommets alpins, je me suis tourné vers le massif plus modeste des hautes Vosges (enfin ça monte quand même...) pour participer à un trail bien sympathique. 25km et 1100m de D+ au programme de ce Trail Raidlight de la Vallée des Lacs version courte. Bonne petite sortie sous le soleil, il fallait en prévoir de la flotte dans le camelbak!

Trail-vallee-des-lacs.jpg

Malheureusement, une cheville droite foulée à répétition dès les premiers kilomètres de descente très technique m'a contraint à une grande prudence et a un peu entamé ma motivation et mon plaisir.

Je ne suis tout de même pas mécontent de mon résultat, je pointe en 2h35 à la 49ème place. Étape du Trail Tour National, cette épreuve rassemble du beau monde parmi les 500 arrivants! Encore une belle course à faire l'année prochaine!

Thomas STEIN

 

 

 

Voir les commentaires

Circuit des Grands-Crus de Rouffach

Publié le

 

Afin de nous éviter deux heures de route de bon matin, Adeline et Grégory ont eu la gentillesse de nous accueillir à Rorschwihr pour la nuit. Encore MERCI à vous.

Du jamais vu ! Nous pensions que la saison de cross était terminée, mais nous nous sommes vite rendu compte que ce n'était pas le cas : pluie, gadoue, vent, froid, verglas (glissade... chutes), neige, re-gadoue (re-chutes), gadoue et encore gadoue. Nous avions la totale. Certes le trail est un sport de nature, mais là, dame nature nous a bien servie.

A 8h nous sommes arrivés à Rouffach sous une pluie battante. À ce moment-là, France bleu Alsace nous a annoncé qu'il neigeait sur les hauteurs du petit ballon. Beaucoup de questions nous ont traversé l'esprit : qu'allons-nous porter ? Pourquoi sommes-nous là ? Sommes-nous prêts à courir dans ces conditions ? Bien que les préinscriptions soient en principe avantageuses, celles-ci nous ont plutôt porté préjudice. En effet, nous ne nous attendions pas à des conditions pareilles.

Néanmoins, nous n'avions plus le choix, nous devions prendre le départ.

trail petit ballon

A 9h30, le coup de feu a retenti ! La course a commencé. Nous portions notre tenue de trail habituelle, mais aussi une veste, des gants! Si si, une veste... Le thermomètre affichait 0 degré, ressentit -6 ! Et cela, toujours sous une pluie battante. Après 1000m de course, nous sommes entrés dans un chemin de terre au milieu des vignes, c'est là que l'enfer a commencé. Il y avait 10cm de boue, nous espérions que cela allait être momentané, mais non, ça n'était pas le cas.Voilà les caractéristiques 2013 du trail :

24,7km et 950D+ dont :

15km avec  5 à 10cm de boue

5km de neige

1km de verglas

3.7km de bitume

 

Classement

Jean-Georges BAYER 2:14:54 / 13 V2M

Florian BAYER           2:23:06 / 8 ESM         

Guy DEBS                  2:38:58 / 55 V2M

Grégory DEBS  s’est aventuré sur le trail du Petit Ballon, 47km 2100D+, son objectif était d’arriver sous les six heures. Avec des conditions similaires aux nôtres, voire pires, en plus long et en plus haut, il arrive à gérer sa course d’une manière remarquable et passe la ligne d’arrivée en 5h55mn, bravo Greg.

 

Voir les commentaires

Trail hivernal de la Moselotte (CORNIMONT- Vosges)

Publié le par JEAN-GEORGES

 

Après quelques années sans course à pieds (juste de la course d'orientation, mais sans entraînement spécifique), j'ai décidé l'été dernier de rechausser mes baskets. Vous ne me verrez que rarement au stade puisque je m'entraîne à Strasbourg. Mais le RACW, je connais et j'aime bien, alors malgré la distance... Les exploits des athlètes du club et l'expansion de la discipline m'ont donné envie de m'essayer au trail. 

Après un unique cross dans la saison (Championnats du Bas-Rhin), j'ai donc participé à mon premier trail le week end dernier dans les Vosges.

75508-34446000-1361786429.JPG

 

Voici l'épreuve en quelques chiffres:

 

26km - 1350m de dénivelé positif

Météo: entre -4 et -8 °C.

+ de 50cm de neige sur une grande partie du parcours.

Temps clair (heureusement).

585 coureurs classés (+ 160 abandons ou hors délais)

Mon classement: 98ème en 4h28.... Même pas 6km/h...

L'épreuve a servi de support aux championnats de lorraine de trail court.

 

Ça a été une des courses les plus difficiles auxquelles j'ai pu participer. La neige omniprésente, non damée, poudreuse, parfois gelée en bloc a donné du fil à retordre aux 585 finishers. Les montées se font en file indienne, un dépassement dans la poudreuse est trop énergivore. Sur les parties raides, ce sont carrément des escaliers creusés dans la neige par les coureurs qui permettent péniblement d'avancer. Les descentes sont périlleuses, presque du ski sans spatules! Les derniers hectomètres de l'ultime difficulté de jour étaient juste atroces...

Au final, je finis 98ème. A près d' 1h30 du premier. Ce qui laisse pantois, ce qu'est les coureurs arrivés en même temps que moi ont mis jusqu' à 1h30 de plus que l'an passé (édition très peu enneigée).

Malgré la difficulté, je suis satisfait d'avoir terminé. Au final, ce fût une belle expérience au niveau mental, gestion des conditions difficiles, du matériel et du ravitaillement. Un trail magnifique que je conseille  !

 

Thomas Stein

 

Voir les commentaires

TRAIL DU HAUT-KOENIGSBOURG

Publié le par Jean-Georges

 

Dimanche 16 septembre avait lieu le 2ème TRAIL du Haut-Koenigsbourg à KINTZHEIM

 

2012-09-16-08.29.40.jpg

 

Après le franc succès rencontré lors de sa première édition le Trail du Haut-Koenigsbourg s’impose comme le rendez-vous incontournable du Trail en Centre Alsace.

L’équipe organisatrice du « THK », se lançait une nouvelle fois dans l’aventure pour nous proposer une épreuve inédite, sur son terrain de jeu favori : le massif du Haut-Koenigsbourg.

 

images1Trois courses nous étaient proposées :

Un parcours de 12 km permettant de découvrir l’esprit du Trail

(301 participants).

Le mythique 23,5 km avec 850m D+ qui a séduit 577 participants lors de cette 2ème édition.

Et le premier 52 km avec 2020m D+ (119 participants).

Ce dernier était qualificatif pour  l’Ultra Trail du Mont Blanc 2013.

(1 point)

 

Les tracés des trois courses emmenaient les traileurs dans les massifs du Hahnenberg, des châteaux de Kintzheim et du Haut-Koenigsbourg ainsi que dans le massif du Taennchel pour le Grand Trail HK.

 

Nous quatre avions choisis le 23 km. Pour Grégory c’était une vraie victoire, par rapport à l’année dernière il a amélioré son chrono de 22mn, il faut quand même le dire que son terrain de jeu est le massif du Haut-Koenigsbourg, donc  légèrement privilégié par rapport à nous autres J

Il a attrapé le virus du trail lors de notre sortie au Verdon Canyon Challenge 2011 et depuis, entraineur privé et plan personnalisé, licencié à ASRA RIBEAUVILLE et enchaîne les distances et les courses, les plus folles de la région.  Bravo à toi Greg.

Les trois autres, ben oui c’est des vétérans, qui se sont très bien défendu eux aussi.

Georges en pleine préparation Marathon a fait un petit détour en montagne avant d’avaler le bitume de Berlin. Guy, qui ne pouvait pas trop forcer suite à sa blessure, c’est fait plaisir sur ce magnifique parcours. Et moi, j'avais envie d’une longue sortie et manquait un peu d’imagination pour concocter un nouveau circuit dans notre région, j’ai donc profité de cette course avec un tracé à mon goût pour me défouler.Sans-titre-copie-18.JPG

 

Nos chronos sur le 23km :

Grégory Debs                   2h00’49’’             39° SEM

Jean-Georges Bayer      2h07’24’’             24° V1M

Tharcise Marmillod       2h13’28’’             62° SEM

Georges Thalmann        2h17’03’’             55° V1M

Guy Debs                           2h35’24’’             37° V2M

Dominique Schaeffer   2h35’24’’             37° V2M

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>